Archives du blog

Pierre Couprie – Qwartz Max Mathews – Edition 10 – 2015 – BIG Inno Génération

Qwartz Max Mathews 10

Pour le prix Max Mathews des QWARTZ 10 quatre nommés étaient en lice pour recevoir le trophée pendant le BIG Innovation Génération de Bpifrance à la Cité de la Mode et du Design:

Pierre Couprie, musicien improvisateur, concepteur et maître de conférence nommé pour ses logiciels d’aide à l’analyse musicale IAnalyse et EAnalysis.

Cette suite logicielle offre une palette d’outils destinés à analyser de manière visuelle et graphique les structures d’une composition sur de multiples niveaux, tous styles de musique confondus, à partir d’une importation de partitions, de fichiers audio et de films. Avec cependant une spécialisation pour chacun, IAnalye4 étant plutôt orienté analyse de partition et de film, pendant qu’EAnalyse sera plus spécifiquement destiné à la description des objets sonores en musique électro-acoustique.

Olivier Gillet, fondateur de Mutables Instruments était nommé pour la conception des modules au format eurorack, Clouds et Elements.

Sortis en janvier 2015, ces deux modules d’exception ont fait immédiatement l’unanimité au sein de la communauté du synthé modulaire analogique et ce dans le monde entier. Avec Clouds et Elements, Olivier Gillet revisite de manière inventive les principes de la synthèse granulaire, modale et FM en proposant deux modules hybrides analogiques-numériques, innovants de très grande qualité.

Locus Sonus était nommé pour Sound Map. Laboratoire de recherche collaboratif, spécialisé depuis 2006 dans les réalisations artistiques utilisant les techniques de streaming audio et de géolocalisation du son.

Locustream Soundmap est la carte audio-géographique d’écoute des streams émis par le projet de micros ouverts autour du globe. Elle fait partie des différentes interfaces qui ont été développées à partir du dispositif de micros ouverts Locustream incluant la nouvelle application Locuscast pour Android et iOS.

Bruno Zamborlin était nommé pour Mogees. Bruno Zamborlin a développé le concept du Mogees à l’Ircam pendant 5 années en travaillant sur les principes de la synthèse concatenative corrélée à l’interaction du geste. Après une brillante campagne Kickstarter réalisé en 2014 il propose aujourd’hui Mogees au grand public, un concept qui permet de transformer n’importe quelle surface ou objet en instrument de musique, grâce à un simple capteur relié à une App iOS.

Pierre Couprie a reçu le Qwartz Max Mathews – Le prix de l’Innovation et de l’Excellence Technologiques au service des Arts. Ainsi qu’une dotation de 2500€.

Pierre Couprie - Nicolas Dufourcq

Pierre Couprie  ici en compagnie de Nicolas Dufourcq, Directeur Général de BpiFrance, nous a accordé un entretien après avoir reçu le Qwartz Max Mathews 2015.

CW – Pierre Couprie, félicitations, vous avez reçu le prix Max Mathews Pour iAnalyse et EAnalysis, quel effet cela vous fait il ?

PC – J’avoue que cela a été une surprise, être nommé c’est génial. Je ne m’y attendais vraiment pas. Je pense que ça doit être la première fois qu’un logiciel de Musicologie obtient un prix de ce genre. Tout le monde a été très impressionné, que ce soit à la Sorbonne ou à la faculté, ou encore en Angleterre. Sinon j’ai trouvé cette soirée très réussie, très professionnelle, avec de belles découvertes sonores, je pense notamment à la prestation de Laurent Perrier sur son système modulaire qui a été remarquable.

CW- Depuis combien de temps travaillez-vous sur IAnalyse et EAnalysis ?

PC – J’ai commencé en 2005 avec iAnalyse, une première version publique a vu le jour en 2006. Mais tout ça c’était dans l’air du temps, à l’époque l’Ircam planchait sur Musiclab et par la suite on a vu émerger des applications privées comme l’excellent Metascore crée par Olivier Koechlin. Moi j’étais prof au collège et iAnalyse me servait pour travailler l’écoute avec mes élèves. Pour la partie développement je prenais sur mon temps libre.

CW- Comment pourriez-vous décrire ces deux logiciels ?

PC – En fait, il faut  prendre iAnalyse comme un simple logiciel de diaporama. Tous les éléments graphiques se synchronisent sur une piste audio-visuelle : la partition, le fichier audio, le sonagramme, etc. Le tout est enrichi d’outils spécifiques pour l’édition. C’est un guide d’écoute et d’analyse pour la musique instrumentale. EAnalysis, qui est sorti en Octobre 2010 s’appuie sur les mêmes principes, mais la réalisation a été plus complexe, car il s’agit ici d’analyser et de représenter des objets sonores sous forme de sonagrammes et de dessins et non plus des notes. Il se place dans la lignée de l’Acousmographe développé par le GRM. C’est un outils destiné à la musique électro-acoustique ou expérimentale. On a donc recours à des outils sensiblement différents pour extraire l’information et la restituer. Par ailleurs c’était une commande faite par un groupe de recherche, le MTIRC, coordonné par l’Université de Musique de Montfort à Leicester.

CW – Qu’est-ce que ce prix va changer pour vous ?

PC – C’est une reconnaissance qui arrive au bon moment. Aujourd’hui je suis Maître de Conférence, mais je vais également monter une ANR (Agence Nationale de la Recherche) pour poursuivre mes recherches, en m’entourant cette fois-ci d’une équipe, le prix Max Mathews aura son importance.

 

CW –  Vous avez d’autres projets en préparation après cette suite logicielle d’analyse ?

PC – J’aimerais, dans les six mois qui viennent, monter une performance avec les mêmes outils contenus dans iAnalyse et EAnalysis. Analyser en temps réel une improvisation musicale, et, grâce à l’extraction automatiques des données aller vers une restitution graphique et visuelle qui sortirait des sentiers battus.

http://www.pierrecouprie.fr/

Propos recueillis et textes par Christine Webster (CW) pour Qwartz.

Qwartz Music Awards 9 – 04/04/2013 – La Machine du Moulin Rouge – Paris

Logo Qwartz Music Awards

Edition 9 des Qwartz Music Awards

le 04/04/2013 à Paris

8 lives + une soirée après la remise des Qwartz

Qwartz d’Honneur/Qwartz Album/Qwartz Expérimentation

Qwartz Découverte/Qwartz Max Mathews/Qwartz Titre

Pierre Henry, Président d’Honneur des Qwartz Music Awards

L’édition 9 des Qwartz  est placée sous les Présidences de

Jean-François Zygel 

pianiste improvisateur, expérimentateur, compositeur

Richard Pinhas

compositeur, expérimentateur, philosophe

Richard Pinhas

Composition du Jury d’Honneur 2012- 2013

Jean-François Zygel – Président du Jury

Christophe Bourseiller – Ecrivain, acteur, producteur d’émissions radiophoniques (Radio France)

Nicolas Dufourcq – Directeur Général  de la Banque Publique d’Investissement

Bruno Letort – Compositeur, Directeur du label Signature, producteur d’émissions radiophoniques (Radio France)

Laurent Tran Van Lieu – Président de Studialis

Thomas Valentin – Vice-président, Directeur des antennes et des contenus du groupe M6

Composition du Jury Professionnel 2012- 2013

Alix Clément – Compositeur -Ingénieur du son

Manon Deruytère – Artiste

Fabrice Fassnacht – Amateur éclairé

Kevin Ringeval – Conférencier / Médiateur culturel [Zebrock]

Perrine Vincent – Chargée de mission – Musique et Multimédia – Centre des Arts d’Enghien-les-Bains

Design des Qwartz 9 et des trophées: Yoichiro Sezaki

Entrée libre de 18h-00h (Qwartz Market)

Qwartz Dancefloor Heroes

00h-6h00, entrée gratuite sur invitation auprès de nos partenaires: Technopol, IESA

La soirée rend en hommage au label Transmat records (Detroit – USA)

 

Streifenjunko on stage @ Qwartz – le Trianon

Eivind Lønning et Espen Reinertsen forment le duo de musique improvisée Streifenjunko. Ils sont tous les deux issus du Trondheim Jazz Conservatory et originaires d’Oslo. Le saxophone ténor et la trompette, un duo aux sonorités inattendues, un jeu rythmique et harmonique  très intéressant.

Nous avions repéré Streifenjunko lors d’une soirée norvégienne organisée à la Société de Curiosités, ce club d’expérimentations musicales fondé par Alexandre Grauer et Eric Périer en 2009. Signé sur le label norvégien Sofa, le duo a déjà collaboré avec Keith Rowe, Tetuzi Akiyama, Toshi Nakamura, Christian Wallumrød, Sidsel Endresen.

Production : Qwartz
Réalisation : Sébastien Auger [Kuryakin]
Chef Opérateur : Romain Prouveur
Montage : Erika Traverse
Cadreurs :Alix Lepienne, Prune Saunier-Dardant, Pierre Teulières,
Fanny Vandecandelaere

Retrouvez qwartzView V.2, le revue des revues musicales,  sans concession, mensuelle, gratuite et téléchargeable en PDF.

%d blogueurs aiment cette page :