Archives de Catégorie: Lauréats des Qwartz 7

Info: Le Label Sublunar Society cherche des expérimentalistes

Marie Lundvall

We are searching for unsigned experimental artists/bands for release – at present especially women.

For information visit:http://www.sublunarsociety.net/contact/

Qwartz 10 – Le Silent Stage pendant le Bpifrance Inno Génération – 10&11 juin

Au sein du Congrès de l’Innovation de Bpifrance, Qwartz présente des installations permanentes d’artistes ainsi qu’une programmation de performances que les visiteurs pourront agréablement écouter au casque.

Installation : Silent Stage Qwartz (p.8-9)

Live set privés au casque pour 50 personnes max

Implantation à découvrir au sein de la Cité de la Mode et du Design

10 juin 13h/20h

Benjamin Minimum : 13h

Nina Kardec : 14h

Laurent Chambert : 15h

Hughes Germain : 16h

Antenne en Fer : 17h

Sylvgheist Maëlström : 18h

Christine Webster: 19h

11 juin 10h/12h

Benjamin Minimum : 10h

Hughes Germain : 11h

3672 Disquaire Day – Table Ronde – 18 avril – 15H – Bar à Bulles – La Machine du Moulin Rouge

Disquaire Day

Qwartz présente une table ronde:

Musique à coût zéro. Où est sa valeur?

Sans faire de bruit, la musique est devenue l’enfant pauvre des Arts. Le compositeur est l’esclave du système capitaliste et pour le coup, non productif. Il y a quelques années, la dévalorisation de la musique s’accélérait avec l’avènement de l’ère numérique et ainsi celle de la duplication. Plus que le piratage, somme toute bien plus promotionnel qu’autre chose, la contrefaçon numérique a été le moyen de s’enrichir. Aujourd’hui quasi institutionnalisée, elle permet la multiplication de services en ligne et par la-même de les rendre incontournables ? Mais à qui cela profite ? Alors que la valeur d’un phonogramme (un morceau de musique devenu reproductible ) avoisine le zéro centime d’euro pour l’auditeur ainsi que pour les créateurs.

La question se pose : est-ce là un nouveau modèle économique ou sa promesse ?

Avec:

Jean-Paul Bazin – Administrateur de la SPEDIDAM

Ariel Kyrou– Essayiste, philosophe

Christophe Monier – Artiste/Compositeur/Interprète

Tommy Vaudecrane – Artiste/Président de Technopol

Nous attendons encore la réponse de la SACEM et de la SPPF

Deezer invité, pas disponible

Modérateur: Alexandre Grauer. Fondateur des Qwartz, Prix Internationaux des Musiques Innovantes

 

 

Live de Telebossa @ Qwartz


Lien vers l’album éponyme nommé de Telebossa sorti sur le label Staugold.

Lien vers le site les artistes qui préparent leur second album.

Lionel Marchetti. Dérapage contrôlé dans une carrière de sons.

Cascadeur des sons et des mots, Lionel Marchetti explore le concret. L’artiste, le professeur, le théoricien et jadis même, le danseur,  est enchanteur. La musique concrète il la vit et parfois même la réinvente.  Lionel Marchetti provoque la matière sonore et son travail ne doit en aucun cas échapper à votre écoute au cours de votre vie. Il fait partie des incontournables du genre. Son lien Bandcamp.

A découvrir en streaming sur Ubuweb un travail de Lionel Marchetti et Olivier Capparos pour les Ateliers de création radiophonique de France Culture.

Matthew Herbert met les pieds dans le plat

Matthew Herbert, Qwartz d’Honneur 2011, entame sa tournée internationale pour présenter sa dernière oeuvre: One Pig. Oeuvre qui crée une polémique au sein des associations pour la défense des animaux. Il a débuté dans le prestigieux London’s Royal Opera House, le 2 septembre dernier et continuera au Japon, au Pays-Bas et en Italie.

Photo de Socrates Mitsios

One Pig est le troisième volet de la trilogie One. Après One One et One Club, One Pig présente tous les aspects de la vie d’un cochon, de sa naissance à sa mort. De sa découpe et de son désossage à sa consommation. Une oeuvre qu’il considère comme un aperçu, une vision de l’omniprésence de cet animal le plus proche de l’homme, mal aimé qui incarne à la fois la richesse et de l’exploitation totale. “L’épisode de la mort était une étape cruciale dans l’histoire. C’était celle que je redoutais le plus, mais c’était aussi celle que je trouvais la plus pertinente pour ma compréhension” dit-il.

L’interview de Matthew Herbert par Intruders TV au Trianon, partenaire des Qwartz.

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKyoQ8C width= »480″ height= »300″]

Retrouver la vidéo de son discours aux Qwartz 8 en avril 2011 au Trianon. En compagnie d’alva noto, le Président d’Honneur, matali crasset, la Présidente du Jury et Eric da Costa en personnage ténébreux de Philippe Druillet.

Interview de l’artiste par Genica Baczynski pour Qwartz

À quoi correspond chez vous cette tendance à tout faire vous-même ? Vous sentez-vous proche de Robinson Crusoé ?

Les collaborations et l’idée de coopération sont indispensables. Aujourd’hui pourtant il faut apporter à l’art une nouvelle perspective et ainsi provoquer l’émergence d’espaces inédits où l’auditeur reconsidère son environnement. Au 20e siècle, le modèle de distribution, en ce qui concerne la musique, et les caractéristiques du travail ont été définis par les entreprises. Elles se sont attachées au profit, à la facilité, aux formes sans cesse répétées. Je n’ai pas eu d’autre choix que de tout créer et de tout gérer par moi-même. Pour l’instant, je n’entraîne pas tout le monde sur cette voie. Il me semble important que l’aspect politique de ma musique se retrouve dans son mode de fabrication.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

La musique n’exerce plus le même attrait sur moi. La question qui se pose est : en avons-nous encore besoin ? Les musiciens m’apparaissent comme les bouffons d’une cour toujours persistante. À part John Cage, mes influences ne se situent pas dans la sphère artistique et elles s’inspirent de personnalités que j’admire comme Noam Chomsky, James Lovelock ou encore Shiva, et de personnes que je méprise comme Sarah Palin, la dynastie Bush, Tony Blair ou bien le gouvernement israélien. Aujourd’hui, il est de plus en plus compliqué de différencier les genres ou les mouvements artistiques, de plus en plus difficile d’être bouleversé. Ainsi quand les journaux nous dévoilent les crimes de Kadhafi envers son peuple, nous sommes choqués et cette partition journalistique devient alors plus fascinante que n’importe quelle couverture de NME nous enjoignant d’écouter un nouveau groupe.

Vous sentez-vous un artiste engagé et recherchez-vous la subversion ?

J’ai conscience d’être privilégié. Je bois de l’eau potable, j’ai accès à des soins médicaux, je vote, et je mange des bons aliments. On me paye le plus souvent mes déplacements et je peux passer des journées à rêver à de nouvelles créations sonores. Je m’interroge sur ma condition, elle n’est pas un acquis. Et comment ne pas se questionner sur un système où mes besoins sont prioritaires à ceux des autres. La période actuelle est chaotique. Le système capitaliste et son marché dit de libre échange – qui en définitive nie la liberté – accroissent la violence et la cupidité. Il a développé un modèle d’existence insupportable dont on n’échappe qu’en résistant. La subversion en fait partie. Trop souvent, nous assistons à une complaisance et une apathie aussi dangereuse qu’un mercenaire américain.

Les lauréats Murcof et Sturqen dans Trax 146

Photo d'Alexandra Lebon

Le magazine de musique TRAX dans son dossier Electro Intello, que le fondateur des Qwartz a eu le plaisir d’ introduire , propose un riche entretien d’Olivier Lamm [ancien nommé des Qwartz] avec Murcof , lauréat des Qwartz 2, ainsi qu’un bel article sur les double lauréats Qwartz 7:  Sturqen,  signés sur le label ukrainien Kvitnu [Qwartz Label 2011]. Le titre Kik 11 du groupe portugais a été choisi pour être sur le sampler aux côtés de Depeche Mode, Arnaud Rebotini, Amon Tobin…

Interview par Jules Hallam de Dmytro Fedorenko et Kateryna Zavoloka du label Kvitnu.

[blip.tv http://blip.tv/play/AYK38m4C%5D

Lauréats des Qwartz 7

15  Qwartz ont été décernés au Trianon à Paris le 1er avril 2011

alva noto, matthew herbert, matali crasset - Photo J.Lombardi

Président d’Honneur: alva noto

Présidente du Jury: matali crasset

Président du Jury des Arts Nouveaux MédiasPierre Cornette de Saint Cyr

Qwartz d’Honneur: Matthew Herbert
Qwartz Pierre Schaeffer: Eliane Radigue

Qwartz Max Mathews: Harpe MIDI Camac
Qwartz Special: Christine Groult pour KM Pantin

Qwartz Album – Doll Divider d’ Olivia Louvel [France] – Optical Sound [France]
Téléchargement libre de Doll Maker

Qwartz Découverte – Peste de Sturqen [Portugal] – Kvitnu [Ukraine]

Qwartz Artiste – Sturqen [Portugal]

Qwartz Compilation – A Man & A Machine 2 – Le Son du Maquis [France]

Qwartz Titre – Fine Mouche de Khan (feat. Brigitte Fontaine) [Allemagne] in I’m a single – I’m a single records [Allemagne]

Qwartz Dancefloor – The Beat of the Heart de Daniel Meteo [Allemagne] in Working Class – Shitkatapult [Allemagne]

Qwartz Expérimentation – Antichamber de Yannis Kyriakides [Chypre] – Unsounds [Pays-Bas]

Qwartz Arts Nouveaux Médias – Dust de Herman Kolgen [Canada]

Mention Spéciale du Jury Arts Nouveaux Médias – Desherence d’ Antivj

Qwartz Label– Kvitnu [Ukraine]

Qwartz Artwork/Packaging– Loafnest (Andrew Lange + Michael S. Carlson) pour Fever Dream de MAP – Taïga Records [Etats Unis]

%d blogueurs aiment cette page :