Olaf Hund n’est pas mort! Interview sur Qwartz TV.

« Le Jacques Tati des musiques électroniques » écrit la SACEM, à son propos. « Un homme en rupture avec les obligations et les dogmes », réplique les Inrockuptibles. C’est Olaf Hund, décédé dans son dernier disque avec « the Hund is Dead » et sinon bien vivant après avoir très largement participé à l’émergence des musiques électroniques en France.  Avec son label Musiques Hybrides, en licence chez Virgin/Delabel, il aura produit depuis 1996, des artistes comme Léonard de Léonard, Louise Vertigo, Alexis HK…

Olaf nous informe de deux nouveautés: la création de son nouveau label, Post-Electronic, et la sortie de Music is Dead Opus 1.0, l’original en vinyle pour les amateurs, en CD pour les copains et la promo et des copies numériques pour les moins concernés.

C’est avec surprise, lors de ce petit entretien que l’artiste et label manager nous informe d’un vécu plus ou moins douloureux avec son projet engagé Nicolas Police pendant qu’ Olaf Hund disparût entre 2004 avec Valseuses et le présent Music is Dead.

Publicités

Publié le 24/10/2011, dans Documents, Nouveaux labels, Qwartz TV, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :